Non classé

Un appel décisif

Le Petit Prince décida de revenir sur la planète Terre, car il avait déjà beaucoup d’amis parmi les hommes et il était sûr de faire une belle rencontre à nouveau. Après avoir protégé sa rose et noué son écharpe autour du cou, il quitta sa planète pour traverser l’espace.

Arrivé près de l’océan, sur la dune du Pyla, il fut ébloui par la beauté du bassin, à ses pieds. Alors qu’il observait des bateaux faisant la course entre les parcs à huîtres, il entendit un groupe de touristes qui gravissaient la dune. Remplis d’énergie, ils continuèrent de marcher dans le sable en suivant la ligne de crête. Seule, une jeune femme vint s’asseoir près de lui pour prendre une photo. Et, après avoir bu une gorgée d’eau fraîche, elle lui dit :

_ « Bonjour ! Toi aussi, tu te sens seul aujourd’hui ? Moi… c’est pareil. De temps en temps, j’ai besoin de solitude pour réfléchir. Ici, le décor est si beau ! Mais, d’où viens-tu ?

_ Je viens de l’espace, répondit-il, car j’habite une toute petite planète où je vis avec mon amie, la rose. Et je viens souvent voir la Terre et ses habitants. Mais, vous pouvez me parler, je comprends beaucoup de choses, même les plus secrètes…

_ Tu es un drôle de petit bonhomme, dit-elle en souriant. Tu me fais penser à un ces jeunes de sixième que j’accompagne dans mon collège lassalien. »

Alors, le Petit Prince l’écouta attentivement et son récit l’émut beaucoup. En effet, elle était très heureuse à présent car elle avait rencontré Jésus et pensait faire sa première communion. Elle avait été baptisée il y a longtemps, puis, elle n’avait plus pensé à rien, car la religion n’était que « règles et formalismes ». C’est au milieu des autres qu’elle avait trouvé sa place. A Rome, d’abord, dans le cadre d’une rencontre des animateurs en pastorale des établissements lassaliens du Sud-Ouest. C’était un désistement qui lui avait permis d’y aller. Ce cadeau n’était pas un hasard… Et ce voyage spirituel sur les traces des pélerins, dans de magnifiques lieux de culte, avait été une étape importante dans son cheminement intérieur. Sa relation avec Jésus et sa foi était plus forte qu’elle ne le croyait.

Elle s’arrêta de parler un instant, perdue dans ses souvenirs et poussa un grand soupir. Le soleil était au zénith et il commençait à faire chaud ! Mais, elle continua de se livrer comme si elle était dans un autre monde.

_« Je vois cet anneau qui brille à votre main, dit le Petit Prince. Etes-vous mariée ? Avez-vous des enfants ? Ils ont peut-être mon âge…

_ Oui, répondit-elle. Ils sont au collège. »

Un grand silence s’installa. Elle devait penser à eux. Puis elle reprit :

_  « Poussée par mon mari, qui est croyant, ainsi que des animateurs, des jeunes, des prêtres et même une autre maman, j’ai décidé de reprendre Confiance, d’accepter l’Amour de Jésus et recevoir l’hostie pour la première fois. Je suis sûre, à présent, que Jésus ne sera plus à côté de moi, mais, en moi… »

Le Petit Prince entendit tous ces mots qu’il ne comprenait pas, mais ils sonnaient agréablement à ses oreilles et cette jeune femme les faisait résonner avec des sentiments profonds et vrais. Il hésitait à lui demander ce que voulait dire « être croyant », « avoir la foi », « se rapprocher de Jésus »… Alors, il la regarda… et il vit qu’elle pleurait.

_ «  Excuse-moi, dit-elle, mais ces larmes ne marquent pas la tristesse. Je repense simplement à une messe à laquelle j’ai assisté avec une classe de cinquième. Tous ces jeunes allaient communier vers le prêtre. Ils étaient si remplis d’amour, si confiants, si sérieux aussi, que j’ai pleuré, sans pouvoir m’arrêter et sans savoir pourquoi : un débordement de quelque chose…un appel…une invitation à faire de même, à communier…Ce jour-là, Jésus me faisait signe. Et j’avais la réponse à quelques unes de mes questions. »

Alors, elle essuya ses yeux et perdit son regard au-delà du phare du Cap Ferret. Ensemble et en silence, ils admiraient l’Île aux Oiseaux et les reflets changeants de l’océan. Ce témoignage les avait bouleversés tous les deux. Puis, elle repartit, légère et heureuse, vers le groupe qui revenait, pour continuer l’excursion et la visite d’Arcachon.

Le Petit Prince resta encore là, un bon moment. Il cherchait à comprendre, une fois de plus, qui était ce Jésus. Et subitement, il se rappela sa rencontre avec François qui allait au catéchisme à Saint-Julien. Il gardait encore la petite croix qu’il lui avait donnée. Encore une fois, il avait fait une belle rencontre et il imaginait les hommes de la Planète cherchant ce Jésus qui sauverait l’Humanité. Son petit cœur était retourné mais il comprit que chaque rencontre était un petit caillou blanc qui permettait d’avancer sur un chemin où le cœur était apaisé. Le bon chemin ? Oui, cette jeune femme l’avait secoué. En ce temps de Pâques qu’il avait vécu sur la Terre, à Mimizan, il se rappela que de nombreux catéchumènes avaient reçu le sacrement de Baptême. Les hommes étaient en recherche. Ils avaient soif de quelque chose, ils voulaient le grand amour et désiraient être heureux. Quel paradoxe ! Alors qu’ils étaient procéduriers au quotidien, violents et figés dans leurs idées. Il décida aussitôt de rentrer chez lui pour réfléchir à tout cela avec sa rose.

Arrivé sur sa Planète, il sortit de sa poche droite une poignée de sable qu’il déposa au pied de sa fleur et dans l’autre poche, ô surprise, il trouva une belle image avec une date : 30 avril 2023. C’était le jour que la jeune femme avait choisi pour faire sa Première Communion. Cette personne extraordinaire resterait à jamais gravée dans ses pensées.

Pendant que l’espace noir se refermait sur lui, son cœur devint lumineux et dans ses yeux brillait un grand soleil !

…………………………………………………..

  • Cette jeune femme m’a confié son cheminement, il y a quelques jours, et je la remercie pour son témoignage sincère et profond qui va, peut-être, déclencher d’autres appels. Que ce temps de grandes vacances qui approche soit l’occasion de faire de belles rencontres… comme celle-ci !

Je vous souhaite un bon été à tous.

Anne-Marie CUBIZOLLES.

Documents à télécharger

Non classé

Fête de l’amitié du 17 mars

Célébration du patron de la paroisse Saint-Joseph du Born : la joie était au rendez-vous Dimanche 17 mars, la paroisse Saint-Joseph du Born a fêté son saint patron au Forum de Mimizan. Venant de tous les villages alentour, une centaine de paroissiens de tous âges ont déjeuné ensemble autour d’une excellente poule au pot, ils ont […]

22.03.2024 Lire

Rechercher un horaire de messe Rechercher